La baronnie d'Ulgubre

Située à l’ouest de la Côte Scintillante, elle est perdue au milieu des forêts et très peu fréquentée. Peu de gens connaissent même son existence. Le climat est tempéré et la végétation prédominante est la multitude de bois qui l’entourent et l’isolent du reste du monde.

La baronnie d’Ulgubre est indépendante, bien qu’officiellement elle dépende de la cité de Fortune. Elle fut crée il y a à peu près un siècle par le seigneur Gauvain de Goth. Avec l’aval du Doge, Gauvain le Fol comme on le surnommait alors dans la cité, quitta Fortune accompagné de quelques colons et de proches pour se tailler un fief au sein des forêts de l’ouest. Il bâtit la citadelle d’Ulgubre, puis il en fit une place forte en y ajoutant une seconde enceinte pour accueillir de nouveaux colons. La communauté évolua de manière autonome, uniquement relié au reste du monde par quelques marchands aventureux de Fortune ou de rares officiers envoyés par le Doge pour s’assurer de la main mise de leur maître sur cet étrange et nouveau territoire. Gauvain s’autoproclama baron, et petit à petit des colons s’installèrent sur un nouveau site pour fonder le village de Sombreval, situé à une demi-heure à cheval à l’est de la citadelle sur la route de Fortune. Les années s’écoulèrent et le seigneur mourut, pour être remplacé par son fils Jean, et lui-même par son premier fils Richard de Goth. La baronnie n’évolua guère depuis l’épopée de son fondateur. Il n’y eut pratiquement plus de colons. Et la population s’enfonça dans un ostracisme à l’égard de Fortune et du monde extérieur.

A l’heure où commence cette aventure, le seigneur actuel est le frère de Richard de Goth, Conrad. Celui-ci a usé d’un stratagème diabolique pour se débarrasser de Richard, il y a trois mois tout juste… Il s’est autoproclamé baron à la mort de son frère au détriment de son fils Geoffroy, jugé trop jeune pour assumer cette responsabilité...

Richard de Goth : Comme ses ancêtres, c’était un seigneur bon et juste envers chacun de ses sujets. Quand une créature mauvaise s’introduisait sur ses terres et menaçait les siens, il ne manquait pas de se porter au devant de la menace et de chasser l’imprudente. Il faisait presque bon vivre sous son autorité, dans cette contrée perdue et austère. Mais c’était sans compter sur son frère cadet, perfide et jaloux, avide de gouverner à son tour ce territoire… Conrad, avec l’aide d’alliés aux tendances peu orthodoxes, commença par faire disparaître les plus proches compagnons de Richard, ceux qui étaient les plus à même de prévenir le baron du danger qui le menaçait. Car Richard aimait son frère et ne pouvait pas imaginer que celui-ci était en train de lui nuire. Le félon et ses suivants simulèrent des morts accidentelles et de virulentes maladies. Puis vint le tour de Richard lui-même. Conrad feint un désespoir profond à la mort de son frère, avant de prendre la place de celui-ci et de gouverner la baronnie avec ses alliés.

Conrad de Goth : Depuis qu’il possède le titre de baron, Ulgubre connaît une période de troubles sans précédent. Conrad se comporte en tyran. Personne n’ose se dresser ouvertement contre sa volonté. Les malheureux qui ont voulu protester en criant à l’injustice ont été éliminés ou brûlés. Un climat tendu règne parmi les habitants, un climat de peur et de suspicion. De plus, les monstres recommencent à oser pénétrer sur les terres. Même le chemin reliant Sombreval à la citadelle n’est plus sûr. Chacun y voit là un nouveau revirement du destin, une épreuve supplémentaire à subir… Le culte d’Istus veille à la soumission de la population. C’est dans ce climat éprouvant que vont arriver les aventuriers…